La Ville

 Celles est un petit village français, situé dans le département de l'Ariège et la région de Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Cellois et les  Celloises. La commune s'étend sur 10,3 km² et compte 121 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2006. Avec une densité de 11,8 habitants par km², Celles a subi une baisse de 9,9% de sa population par rapport à 1999. Entouré par les communes de Saint-Paul-de-Jarrat, Soula et  Freychenet, Celles est situé à 23 km au Sud-Est de Pamiers la plus grande ville aux alentours. Situé à 503 mètres d'altitude, Le Ruisseau du Scios, Le Ruisseau de la Baure, le Ruisseau de Gandou, le Ruisseau de Saint-Genès sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Celles. La commune est proche du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises. Le maire de Celles , René-Bernard AUTHIE

 

 

img-5812.jpg

Célébrités    

 

- La famille De Lestang, seigneurs du lieu jusqu'à la Révolution (alliée aux Foix-Rabat et aux Villemur)

(René LENNUYEUX)
(René Jules Comnène LENNUYEUX-COMNÈNE)
Titres: Voir Légion d'Honneur (Grand-Croix)


Parents

Union(s) et enfant(s)

Fratrie

  • René LENNUYEUX-COMNÈNE , Voir Légion d'Honneur (Grand-Croix) 1904-1990
  • Marcel LENNUYEUX-COMNÈNE , Voir Légion d'Honneur (Commandeur) 1908-1994

Notes

Pris sa retraite au " Moulin " à Celles

Notes individuelles

Ancien élève de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, promotion «du Chevalier Bayard» (1923-1925)
Sous-lieutenant de cavalerie (1925)
Lieutenant de cavalerie (1927)
Capitaine de cavalerie (1936)
Chef d'escadrons (1943)
Lieutenant-colonel de cavalerie (1945)
Colonel de l'Arme blindée et de la cavalerie (1950)
Commandant de la Légion Etrangère (1957)
Directeur des cabinet civil et militaire du Général Salan (1958)
Commandant de la 7e division légère blindée (1959), puis de la 14e division d'infanterie de la zone nord constantinois (janvier 1960)
Général de division (1960)
Commandant par intérim le corps d'armée de Constantine (mai 1961)
Inspecteur de l'arme blindée et de la cavalerie (août 1961)
Adjoint au général commandant la 1ère région militaire (1962-1964)
Admis dans la 2e section (1964)
(Athéna)

Elu Conseiller Municipal à Celles (1983-1990)

 

(Marcel LENNUYEUX)
(Marcel Comnène Jean Noël LENNUYEUX-COMNÈNE)
Titres: Voir Légion d'Honneur (Commandeur), Ordre National du Mérite (Grand officier), Croix de Guerre des T.O.E. et Médaille coloniale (Indochine), Voir «Sous-lieutenant Pol Lapeyre» (1926-1928)


Parents

Union(s) et enfant(s)

Fratrie

  • René LENNUYEUX-COMNÈNE , Voir Légion d'Honneur (Grand-Croix) 1904-1990
  • Marcel LENNUYEUX-COMNÈNE , Voir Légion d'Honneur (Commandeur) 1908-1994

Notes

Notes individuelles

Ancien élève de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, promotion «Sous-Lieutenant Pol Lapeyre» (1926-1928) / Athéna

 



 

- Germain Authié,

Sénateur de l’Ariège, né à Celles le 04 juillet 1927, mort en 2001.   authie-germain80004w-1.jpg Ancien Sénateur de la  Ve République  

Election

  • Elu le 28 septembre 1980
  • Réélu le 24 septembre 1989
  • Fin de mandat le 30 septembre 1998 (ne se représente pas)

Fonctions exercées au cours de ses mandats de sénateur

  • Vice-Président de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale
  • Secrétaire de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale

  • Membre du Groupe Socialiste

Ve République

AUTHIE Germain

Né le 4 juillet 1927 à Celles (Ariège)

Décédé le 4 septembre 2001 à Saint-Jean-de-Verges (Ariège) Sénateur de l'Ariège de 1980 à 1998

Issu d'une famille modeste, Germain Authié obtient son certificat d'aptitude à l'enseignement spécialisé. Il devient instituteur spécialisé et milite au sein des syndicats enseignants. En 1952, il adhère à la Section française de l'internationale ouvrière (SFIO) puis devient conseiller municipal d'Auzat de 1959 à 1965. Secrétaire administratif de la fédération de l'Ariège du Parti socialiste à partir de 1975, il est élu conseiller général du canton des Cabannes en 1976 puis maire de Sinsat un an plus tard. Président de l'Association départementale des maires, il est à l'origine du projet de création de la station de ski de fond du plateau de Beille, devenue une célèbre arrivée d'étape du Tour de France. Réélu maire de Sinsat en 1983,1989 et 1995, il est également reconduit au Conseil général à trois reprises, dès le premier tour, en mars 1982, en 1988 et en 1994 et en prend la vice-présidence en 1983.

Germain Authié ne se représente pas aux élections sénatoriales de 1998. Chevalier des Palmes académiques et chevalier du Mérite sportif, il est également décoré de la Légion d'honneur le 14 juillet 1999. Il demeure une figure respectée de la vie politique ariégeoise jusqu'à son décès à l'âge de 74 ans.

François Mouychard, curé, reconstructeur de la chapelle ND de Celles et bâtisseur de l’église Saint-Michel de Celles.    

        Chapelle de Notre Dame de Celles à 3 km route de Freychenet                                                             Eglise Saint-Michel au Village de Celles

       

- Benjamin Aillaud:  Né à Grasse le 22 janvier 1976 (avant sa venue à Celles en septembre de la même année); avec son frère, Pétrouchka, devient vice-champion du monde d’attelage à Leipzig (course d’attelage – tous-terrains -de chevaux) le 20 janvier 2008 (après plusieurs titres aux championnats de France ou d'Europe): pour l'anecdote, c'était la première fois qu'un attelage français accédait à une coupe du monde...

 

 

 

Patrimoine     

 

- Le château de Celles dont les caves sont millénaires (un sondage les estiment au 9ième siècle) ; Plafonds peints du XVIIème siècle


- La place dite des Ormeaux avec sa plantation de platanes en forme octogonale est site inscrit. 


- La chapelle ND de Celles, perchée sur la colline de Pla Rouzaud, et sa fontaine à laquelle sont rattachées de nombreuses guérisons.  

- Borne languedocienne (XVIe siècle) qui marque la séparation de la Province du Comté de Foix du Languedoc (en limite des Communes de Celles et de Saint-Paul-de-Jarrat, non loin de la Métairie de Bordeneuve).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site